Le management public - cet ensemble d’activités qui caractérisent l’exercice de missions d’encadrement au sein d’institutions publiques - a pour finalité de contribuer à la conception et au portage du sens de l’action publique, inspiré par des valeurs de service public et conforme à des principes de responsabilités, déontologiques et sociétaux notamment ; de piloter, de manière dynamique, dans le cadre organisationnel le plus adapté, la mise en œuvre proactive du projet politique de la collectivité, selon les orientations tracées par l’assemblée délibérante et sous l’autorité de l’exécutif. 

Aujourd’hui, plus que jamais, la question du management public est donc centrale pour accompagner les collectivités locales dans les mutations qui se traduisent notamment sur le plan législatif avec la loi NOTRe et par les évolutions institutionnelles pour certains territoires d’outre-mer.

 

Or le management public territorial fait l’objet d’une double tension paradoxale. Il est à la fois source d’interrogation dans ses effets et sa capacité à faire émerger des leviers d’action pertinents et source d’attentes très fortes quant à sa capacité à apporter des réponses à la complexité croissante des enjeux et des évolutions à l’œuvre sur les territoires.

Le management public et les cadres qui en assurent la responsabilité au quotidien doivent ainsi répondre par conséquent aux nombreux défis qui se manifestent tout particulièrement au sein des territoires ultramarins :

- repenser la cohésion et le lien social par des politiques publiques modernisées tout en assurant une bonne gestion et une capacité de redéployer les moyens en fonction des besoins des habitants et des territoires

- répondre aux enjeux environnementaux majeurs qui obligent à repenser l’action publique en tenant compte des fragilités des écosystèmes en forte mutation en préservant la richesse et les ressources en biodiversité

- accompagner le changement et les évolutions managériales notamment en termes de compétences, de posture, de missions et d’expertise des agents pour répondre aux nouveaux besoins et aux transformations sociétales, sociales, économiques et technologiques

- prendre appui sur une vision plus concertée et partagée de l’action publique en associant tout au long du processus depuis la conception jusque sa mise en œuvre les usagers, habitants et partenaires de ces politiques publiques pour faire adhérer et donner sens aux nouveaux enjeux

- inventer des nouvelles formes de pilotage et de régulation des programmes d’action plus souples, des capacités d’apprentissage chemin faisant pour assurer la cohésion et la solidarité, la participation de chacun à l’ambition du territoire.

 

Les Rencontres Territoriales des Antilles et de la Guyane des 08 et 09 novembre 2016 auront à cœur de placer au centre des échanges et des expériences présentées les nouveaux enjeux du management public territorial pour dresser un état des lieux des nouvelles pratiques et des défis à porter ensemble élus, habitants, cadres et agents afin de voir émerger le nouveau modèle managérial de l’action publique territoriale